Now Reading
Calepinage, l’art et la manière de réussir son carrelage

Calepinage, l’art et la manière de réussir son carrelage

Calepinage carrelage

Pour préparer la pose du carrelage, il est requis de procéder au calepinage. Il s’agit de la mise en place d’un croquis afin que le carreleur professionnel et le maître d’œuvre puissent avoir une image du résultat escompté. Dans cet article, on vous explique l’utilité d’un calepinage, mais aussi comment parfaitement le réaliser.

En quoi le calepinage est-il si utile ?

Tout d’abord, le calepinage offre un gain de temps considérable. Qu’il s’agisse d’un calepinage sol ou mural, cette élaboration permet de bien anticiper la pose du carrelage. Étant donné que tout aura été préalablement structuré. Dans la réalisation d’une terrasse, par exemple, il faut être méticuleux dans son élaboration, d’où le calepinage. Ensuite, ce procédé c’est aussi mettre fin au gaspillage! En effet, vous aurez à évaluer le nombre de carreaux nécessaires à vos travaux. C’est-à-dire que vous allez prévoir les besoins en colle carrelage, en découpes, en matériels de pose. Par ailleurs, une autre utilité du calepinage c’est la visualisation de l’aménagement à réaliser, telle qu’une terrasse.

En ayant en tête et sur papier le plan, la motivation et la productivité seront exacerbées. Vous êtes donc en mesure d’anticiper les possibles difficultés auxquelles vous aurez à faire face. Il est toujours préférable de réaliser un calepinage pour éviter des désagréments tels que :

  • Des trous entre les matériaux,
  • Un revêtement mal construit,
  • Des joints mal faits…

Cela permet également d’identifier les défauts lités à la pose de revêtement. Le calepinage vous donne l’opportunité d’anticiper les situations bien fâcheuses.

See Also
bordure de jardin en pierre

réussir son carrelage

Réalisation d’un calepinage carrelage salle de bain

En premier lieu, il est requis de calculer le nombre de carreaux nécessaires. Pour cela, il faut procéder au calcul de la superficie de la salle de bains. Il est conseillé de vous servir d’un croquis et de sectionner la pièce en différents rectangles ou carrés, selon sa forme. Ensuite, vous procédez au plan de pose à adopter. Diverses possibilités s’offrent à vous pour la disposition du carrelage salle de bain. Vous pouvez opter pour du carrelage en damier, en tapis ou encore en diagonale. Il faut alors déterminer le point de départ de la pose. Dans cet objectif, il est impératif de dessiner les médianes de la salle de bain.

Pour une pièce arrondie ou de forme indéterminée, il est judicieux de crayonner les diagonales principales. Cela permet de calculer le centre et le point de départ. Suite à cela, il est temps de tracer les repères. Pourquoi ? Tout simplement pour simplifier au maximum la pose du carrelage, tout en restant très précis. Vient alors la pose à blanc, il s’agit d’installer les carreaux sans les encoller. C’est par elle que l’on a un aperçu du résultat final. En vue d’une pose complexe, il est recommandé de numéroter les carreaux pour les placer comme il faut et ainsi éviter les risques d’erreurs. Enfin, il ne reste plus qu’à procéder à la pose, proprement dite, du carrelage de votre salle de bain.

Scroll To Top